Au moment de l'examen

Le Propecia (finastéride 1 mg) et les génériques sont utilisés pour traiter la chute des cheveux chez l'homme (alopécie androgénétique). Proscar (finastéride 5 mg) et les génériques sont utilisés pour traiter l'hypertrophie de la prostate (hyperplasie bénigne de la prostate). Un examen de l'innocuité a été effectué par Santé Canada après la publication de cas de convulsions avec l'utilisation du finastéride dans le Bulletin de l'OMS sur les produits pharmaceutiquesNote de bas de page a. Les conclusions de l'examen de l'innocuité de Santé Canada n'ont pas établi de lien entre les convulsions et le finastéride. Santé Canada continuera de surveiller l'innocuité des produits à base de finastéride. Santé Canada a effectué un examen de l'innocuité pour examiner le risque potentiel de convulsions chez les patients prenant du finastéride après la publication de cas de convulsions dans le bulletin de l'OMS sur les produits pharmaceutiquesNote de bas de page a. Propecia (finastéride 1 mg) est utilisé pour traiter la perte de cheveux chez les hommes (alopécie androgénétique). Proscar (finastéride 5 mg) est utilisé pour traiter l'hypertrophie de la prostate (hyperplasie bénigne de la prostate). Il existe des produits génériques de finastéride (1 mg et 5 mg) disponibles au Canada qui sont également utilisés pour traiter ces affections respectives. Bien que le finastéride ne soit pas indiqué chez les femmes, Santé Canada sait qu'il a été utilisé chez les femmes pour le traitement d'affections telles que la perte de cheveux. Proscar est vendu au Canada depuis 1992 et Propecia depuis 1998. Environ 1,2 million d'ordonnances (nouvelles et renouvellements) de produits contenant du finastéride ont été délivrées au Canada en 2014. La plupart ont été administrées pour le traitement de l'hypertrophie de la prostate. Au moment de l'examen, 95 cas uniques de convulsions associées à l'utilisation du finastéride avaient été découverts dans le monde. Parmi ceux-ci, 45 étaient pertinents pour cette revue et ont fait l'objet d'une évaluation plus approfondie. Dix des 45 cas étaient des cas canadiens. Aucun cas féminin n'a été signalé au Canada. Après examen de ces cas, aucune conclusion n'a pu être tirée quant à savoir si le finastéride a joué un rôle dans les convulsions, car les informations contenues dans les rapports étaient limitées et certains patients avaient d'autres conditions pouvant provoquer des convulsions. La littérature scientifique a montré que des études chez des animaux souffrant de convulsions indiquaient un risque accru de convulsions avec le finastéride. Cependant, il n'a pas trouvé suffisamment de preuves pour étayer un risque accru de convulsions chez les personnes traitées par le finastéride. Les conclusions de l'examen de l'innocuité de Santé Canada n'ont pas permis d'établir un lien entre un risque accru de convulsions chez les patients traités avec le finastéride. Santé Canada a demandé aux fabricants de Propecia et de Proscar de continuer à fournir des informations sur cette question de sécurité. Santé Canada continuera de surveiller les renseignements sur l'innocuité des produits à base de finastéride, comme il le fait pour tous les produits de santé sur le marché canadien, afin d'identifier et d'évaluer les méfaits potentiels. Santé Canada prendra les mesures appropriées et opportunes si et quand de nouveaux risques pour la santé sont identifiés. L'analyse qui a contribué à cet examen de l'innocuité comprenait la littérature scientifique et médicale, les rapports d'effets indésirables canadiens et internationaux et ce que l'on sait de l'utilisation de ce médicament au Canada et à l'étranger. Pour plus d'informations, contactez la Direction des produits de santé commercialisés. Merci de votre aide! Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Article connexe:  + Finastéride (Propecia, Proscar) - Hommes - Canadian Hair Loss Foundation

Laisser un commentaire